Consommation de risque de référence inférieure

0

En 1980, un conseil de spécialistes de L’Organisation Mondiale du bien-être (1) a mis en évidence le fait que les dangers liés à la consommation de boissons alcoolisées augmentent au-delà de seuils particuliers.

Sur la base de ce travail, les autorités publiques ainsi que les organisations 2340.fr de santé publique et de bien-être suggèrent de ne pas manger plus que:

  • 2 systèmes d’alcool par jour pour les femmes
  • 3 systèmes d’alcool par jour pour les hommes
  • 4 systèmes d’alcool pour l’apport périodique
  • 0 dispositifs d’alcool, dans le contexte de situations de danger (grossesse, prise de médicaments, etc.).
    et un minimum d’une semaine dans toutes les autres situations.

Veuillez noter que la conformité à ces suggestions n’assure pas l’absence de tout type de danger, car chacun réagit de différentes manières en fonction de sa taille, de son sexe et de son état de bien-être … Néanmoins, les spécialistes estiment que ce risque soit faible. Inversement, plus le supplément dépasse les limites spécifiées, plus le risque est grand.

Ainsi que tout naturellement, les appareils ne peuvent pas être reportés d’finalement la suivante: si vous n’avez pas pris dans l’alcool finalement, cela n’implique pas que vous pouvez prendre en double le lendemain!

Normes de consommation de danger réduites passées.

La consommation de liqueurs devient excessive et peut avoir d’importantes conséquences.

À court terme:

  • Diminution des réflexes et aussi des performances, donc un danger accru d’accidents de la circulation, de mésaventures sur le lieu de travail ou d’accidents dans la vie quotidienne;.
  • Perte de contrainte de soi, comportement hostile, violence, danger de rapports sexuels dangereux ou non désirés;.
  • Coma éthylique autant que fatalité …;.

En moyenne ou à long terme:.

  • Apparition ou l’augmentation de troubles psychologiques;.
  • Détérioration des liens familiaux, sociaux et experts;.
  • Dépendance physique ou psychologique;.
  • Dégénérescence de la santé psychologique et physique: cirrhose, cancers, maladie du système nerveux;.
  • Cardiovasculaires, des problèmes de santé …

Consommation dangereuse, confiance … Prendre les tests de Vérification pour savoir où vous en êtes avec votre consommation d’alcool!

• Pour télécharger et installer le test en pdf: cliquez ici

Avis du Haut Conseil de la santé publique et du bien-être sur les directives de consommation à faible risque

En 2009, le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) (2) a publié un point de vue sur les normes d’admission à risque réduit. Le Conseil Supérieur a été examiné par le Ministère de la Santé sur la validité de ces critères, en conformité avec les recherches montrant une augmentation possible du risque de certaines cellules cancéreuses, consistant en une consommation quotidienne faible à modeste. Considérant en particulier que les données cliniques ne permettaient pas de se rapprocher avec exactitude des risques attribuables à la consommation d’alcool à doses réduites, le Haut Conseil a conseillé au ministre du Mieux-Être de conserver les recommandations actuelles fondées sur des repères de consommation et de préciser le risque attribuable à la consommation réduite d’alcool.

  • Pour consulter le point de vue du HCSP: cliquez sur ce lien
  • Pour obtenir des conseils de l’analyse des suggestions de consommation d’alcool publiées par le HCSP: visitez ce site

Informations supplémentaires …
Hommes et femmes inégaux face à l’alcool
Les critères d’utilisation de la moindre menace sont établis d’une manière différente pour les hommes et les femmes. Trois critères sont pris en compte: la quantité d’alcool absorbée, le poids de la dilution et le coefficient individuel qui représente le rapport entre la masse de fluide constituée dans le corps et le poids global. Ce coefficient est de 70% pour les gars et de 60% pour les femmes. Par la suite, pour le même poids exact et pour la même quantité d’alcool, les hommes ont un taux d’alcoolémie inférieur à celui des femmes. Pour les femmes, mais aussi pour les jeunes et les personnes âgées, chaque verre peut augmenter les degrés d’alcool dans le sang à 0,30 g/l.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici