Comment l’alcool affecte-t-il la santé?

La consommation prolongée d’alcool, que ce soit du vin, de la bière ou de la vodka, a des effets néfastes sur le corps. Tout est derrière la cause de l’alcool éthylique, ce qui augmente le risque de développer de nombreuses maladies.

Cependant, la bière ou le vin n’est pas seulement de l’alcool éthylique, il contient d’autres ingrédients ayant une action variée. Une partie d’entre eux, peut affecter de manière significative notre santé, il est utile de savoir ce qui se passe dans notre corps sous l’influence de l’alcool.

Alcool-effets 2340.fr sur le corps

L’effet de l’alcool sur le corps dépend du poids corporel, du sexe, des comorbidités, du type d’alcool, de la teneur en alcool éthylique (éthanol), de la consommation de boissons alcoolisées, des facteurs génétiques, des médicaments contre le tabagisme. Par conséquent, certains peuvent se permettre une dose légèrement supérieure sans conséquences tangibles, tandis que d’autres-moins.

Les femmes sont plus sujettes aux effets toxiques de l’alcool. De même, la consommation de grandes quantités d’alcool dans un court laps de temps, ainsi que les boissons alcoolisées chaudes ou chaudes, par rapport aux boissons froides, sont plus dangereuses. Les chercheurs rapportent que la quantité d’alcool qui n’est pas nocive pour les adultes en bonne santé,: Alcool-effets 2340.fr sur le corps

  • – pour les femmes 20-30g par jour,
  • – pour les hommes 40g par jour, ce qui équivaut à un litre de bière, 2 verres de vin ou 120ml de vodka.

Le danger n’est pas seulement l’effet toxique de l’alcool. Il se caractérise également par une teneur élevée en calories, ce qui contribue à l’excès de poids corporel.

Alcool-effets 2340.fr sur la santé

L’alcool consommé en quantités excessives est associé à de graves conséquences 2340.fr pour la santé. Il agit comme un poison: il endommage le foie, le cerveau et le cœur. Que ce soit du vin, de la bière ou de la 2340.fr vodka. Le coupable est l’alcool éthylique. Il augmente le risque de développer des maladies telles que: les cancers de la bouche, du pharynx, du pancréas et du côlon, ainsi que la cirrhose du foie, la stéatose alcoolique du foie, l’hépatite alcoolique, la pancréatite aiguë et chronique ou des maladies, des troubles neurodégénératifs. L’abus d’alcool contribue aux infections virales et bactériennes.

L’alcool chez les femmes enceintes a un effet tératogène, dont les symptômes peuvent être des anomalies fœtales et le développement du syndrome foetal alcoolique (SAF). Il a été scientifiquement prouvé que l’alcool consommé 2340.fr en excès augmente la pression artérielle et provoque des changements défavorables dans les vaisseaux sanguins.

Alcool-effets 2340.fr sur la santé

L’alcool réduit le tonus du sphincter oesophagien inférieur. Cette méthode contribue au développement et à l’exacerbation du reflux gastro-oesophagien. Il stimule également la sécrétion d’acide gastrique. Dans le 2340.fr système nerveux, cela provoque la mort de ses cellules.

Alcool-peut-il avoir un effet positif sur la santé?

Une partie de l’étude montre qu’en petites quantités, l’alcool n’est pas nocif, mais au contraire: il peut protéger le cœur en abaissant la pression artérielle et en affectant l’amélioration de l’économie lipidique.

L’analyse des études a montré que la consommation de jusqu’à 12 grammes d’alcool par jour réduisait le risque d’accident vasculaire cérébral de 20% et de 12 à 24 grammes de 28%. Un rôle particulier à cet égard est attribué à l’alcool, tel que le vin rouge, et surtout aux composés polyphénoliques qu’il contient.

Le dépassement de la dose quotidienne de 60 g d’éthanol est à son tour associé à un risque accru d’accident vasculaire cérébral. Selon une étude menée auprès de plus d’un million de personnes, une consommation modérée d’alcool entraîne une réduction de 18% de la mortalité. Un apport modéré signifie 1 boisson (13 à 15 g d’éthanol) par jour pour les femmes et 1 à 2 boissons pour les hommes.

Un demi-litre de vodka-combien d’alcool est-ce?

50 ml de vodka-une source de 121 kcal. La quantité de 500 ml contient 160 g d’alcool éthylique et 1210 kcal. À titre de comparaison, 2340.fr dans le même volume de bière 4,5% contient 205 kcal et 20 g d’alcool, et le vin rouge sec 340 kcal et 50 g d’alcool.

La bière est une source de composés polyphénoliques

Comme le montrent les résultats de l’étude, la bière est la boisson alcoolisée la plus populaire à laquelle les Polonais se tournent. La valeur énergétique de la bière est la somme de sa teneur en alcool, en glucides 2340.fr et en protéines.

Et par conséquent, le contenu calorique de la bière peut varier de 156kcal/ 500ml pour les boissons à base de bière avec une teneur en alcool de 2 – 2,6% à 266,5 kcal/ 500ml pour la bière forte avec une teneur en alcool de plus de 5,7%. Outre l’alcool, les glucides et les protéines, la bière contient également: vitamines B, minéraux (potassium, magnésium, calcium, sélénium) et composés phénoliques.

Une matière première importante pour la production de bière est le houblon. Il est une source de nombreux composés, y compris les bons pour la santé: phénols, polyphénols, acides de moutarde et terpènes. L’extrait de houblon obtenu est utilisé à des fins médicinales. La littérature fournit des données sur les propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires, antitumorales et œstrogéniques des composés dérivés du houblon. Le deuxième composant important de la bière est l’orge.La bière est une source de composés polyphénoliques

Il fournit 70% de tous les composés polyphénoliques présents dans la bière. Cependant, leur quantité finale est affectée par le mode de production et les matières premières utilisées. En général, il y en a beaucoup moins que dans le vin blanc ou rouge.

La bière en tant que source de silicium réduit l’absorption de l’aluminium par le tractus gastro-intestinal, ce qui peut probablement limiter son accumulation dans le cerveau. Il réduit l’effet neurotoxique de l’aluminium et peut être un facteur de protection contre la maladie d’Alzheimer. Certaines études suggèrent que le silicium, ainsi que les lignanes, peuvent bénéficier au métabolisme osseux. Une partie des chercheurs souligne que les acides amers du houblon peuvent améliorer le profil lipidique et protéger contre le diabète de type 2 et l’obésité.